La vie de l'association

Agenda

> à partir du 18 novembre

Portes ouvertes des résidences autonomie !

Ne manquez pas les prochaines portes ouvertes des résidences autonomie APALIB' du samedi 18 novembre ...

> en savoir plus


> Voir tout l'agenda

A la une

Une Saint Valentin pour tous les amoureux

A l’occasion de la Saint Valentin, l’association APAMAD est allée à la rencontre de quelques-uns de ses bénéficiaires du FANAL, service de garde itinérante de nuit unique dans le département. Anne-Sarah et Guy THUET, tous deux originaires de Thann, nous ont confié quelques-uns de leurs secrets d’une vie de couple qui dure.

internet

« Nous nous sommes rencontrés en 2007, au centre de réadaptation Albert Camus. Et pourtant, ce n’est pas un centre de rencontre ! » plaisante Anne-Sarah. Cette dernière, 43 ans, a été touché par un cancer des os lorsqu’elle était plus jeune, et Guy, 46 ans, est en fauteuil roulant suite à un accident. « On ne s’attendait pas à trouver le grand amour là-bas » rajoute-t-il.

Anne-Sarah et Guy sont tous deux originaires de Thann. « Le plus drôle, c’est qu’on a sûrement dû se croiser plus d’une fois ! ». Les amoureux décident de s’installer ensemble. Ils ont trouvé un appartement, adapté pour le fauteuil de Guy à Mulhouse, et se marient en 2008. « Il était important pour nous d’avoir notre "chez nous", parce qu’on ne se voyait pas vivre en structure d’accueil » raconte Anne-Sarah.

Une aide considérable

Anne-Sarah et Guy font appel au FANAL, service de garde itinérante de nuit d’APAMAD. Ils bénéficient également d’une aide à domicile en journée, à raison de trois jours dans la semaine. « Au début, c’est mon papa qui s’occupait de nous le soir. C’est lui qui nous préparait pour la nuit et nous mettait au lit, confie Anne-Sarah. Mais nous voyions nos parents avancer en âge, et nous savions qu’à un moment donné, nous serions dans l’impasse ». Au début, accepter de recevoir une aide extérieure n’a pas été facile. « Aujourd’hui, on se rend compte que c’est une aide considérable, même indispensable ».

Des moments difficiles, mais qui en valaient la peine

Un regard, complice et amoureux, passe entre eux, qui en dit long sur leur couple uni. «  On adore se retrouver tous les deux. Le matin, on prend toujours notre petit déjeuner en tête-à-tête ». Ils aiment également faire la cuisine et des pâtisseries ensemble. « J’ai même déjà eu droit à des éclairs au chocolat de la part de mon cher et tendre ! » s’exclame Anne-Sarah.

Voici un couple qui sait maintenir une vie remplie de tendresse et d’affection, malgré le handicap. « Nous avons chacun passé des moments difficiles. Mais ces moments nous ont réuni, et le fait de s’être rencontrer, et de vivre ensemble aujourd’hui, chez nous, ça en valait la peine ».

< Toutes les actualités



A la une

DOSSIER

Bravo aux gagnants du grand test du code de la route !

31 finalistes du grand concours du Test du Code de la Route organisé par APALIB' en partenariat ...

> lire l'article